anaveo-actu

Anaveo veille à son développement

Le fournisseur lyonnais de solutions de videosurveillance de 50 M€ de revenus est repris par Bridgepoint Development Capital (BDC), deux ans après avoir recomposé son capital autour de Garibaldi Participations, CM-CIC Capital Finance et Viveris Management, lesquels réalisent trois fois la mise.

Après dix ans de grande stabilité actionnariale, Anaveo accélère le rythme. Soutenu, depuis sa création en 2005, par Naxicap, le groupe lyonnais de solutions de videosurveillance de 46,4 M€ de chiffre d’affaires en 2014 avait réorganisé son capital autour de CM CIC Investissement (5 M€ investis / 19,8 % ), Garibaldi Participations ( 8 %) et ACG Management (ex Viveris Management ; 3,4 M€ /13,5 %) il y a moins de deux ans (lire ci-dessous). Paul Surand, le dirigeant, et les financiers cèdent aujourd’hui l’intégralité de leurs titres, réalisant selon nos informations environ trois fois la mise. Bridgepoint Development Capital (BDC), l’activité smid-cap de Bridgepoint, reprend la majorité du capital de la société affichant aujourd’hui plus de 50 M€ de revenus et quelque 20 % d’Ebitda. Bpifrance et Paluel Marmont Capital ont été associés à cette opération qui valoriserait l’entreprise près de 75 M€. Un financement unitranche (moins de quatre fois l’Ebitda) a été fourni par Permira Debt Advisers.

Structuré sous forme obligataire, il comprend une ligne committed destinée au financement de capex et d’opérations de croissance externe et autorise par ailleurs l’octroi d’une ligne uncommitted.. Gregory Louis, le président d’Anaveo mis en selle par Paul Surand et Fabrice Tisseur, directeur commercial, conserveraient quelque 2,5 % du capital.

Un industriel versus des fonds

Avec une croissance forte et récurrente, Anaveo a suscité les convoitises. Spécialiste de la conception, l’installation et la maintenance de solutions de sécurité électronique clé en main, intégrant la vidéosurveillance et plus récemment le contrôle d’accès et la détection d’intrusion, le groupe de 250 personnes s’appuie sur onze agences en France et a même ouvert une filiale en Chine en 2011. Avant même les financiers, un industriel américain se serait aussi spontanément positionné, amenant les vendeurs à mandater Aelios pour conduire le process. Celui-ci se serait accéléré avec l’arrivée de BDC dans la boucle puisque les négociations n’auraient duré que quelques mois. Ce qui n’avait pas été le cas lors de la dernière opération où les discussions s’étaient étirées sur une année alors que la société se relançait après un petit fléchissement. « Nous avons su convaincre les vendeurs que l’intervention d’un fonds pouvait représenter une alternative pertinente et leur démontrer notre capacité à délivrer rapidement », explique Olivier Nemsguern, associé responsable de Bridgepoint Development Capital en France.

Doubler le chiffre d’affaires dans les cinq ans

« Nous réalisons une très belle sortie et ce, même si notre présence au côté de l’entreprise ne s’est pas inscrite dans le temps comme nous aimons à le faire », concèdent Bertrand Ghez et Laurent Sallet, respectivement directeur exécutif et directeur de participations chez CM CIC Investissement.

Depuis une dizaine d’années au côté du dirigeant, d’abord pour le compte de Naxicap puis de Garibaldi Participations qu’il dirige aujourd’hui, Laurent Gelpi, se félicite, lui, d’ « avoir pu accompagner Paul Surant dans la durée et jusqu’à la transmission de l’entreprise, laquelle repose sur des bases solides que ce soit d’un point de vue commercial, technique, R&D». Ce qui porte son nouvel actionnaire à penser qu’il est possible de flirter avec les 100 M€ de chiffre d’affaires sous cinq ans.

« Anaveo a démontré une croissance organique à deux chiffres ces dernières années et a surperformé son segment de marché (…), souligne Olivier Nemsguern. Ce secteur, encore très fragmenté, ouvre ainsi de réelles perspectives pour accroître ses parts de marché, et saisir les opportunités existantes pour élargir son offre auprès d’entreprises, de collectivités locales ainsi qu’à de nombreux autres secteurs. »

Accélérer

Très implanté auprès des magasins d’enseigne indépendants et d’entreprises, Anaveo voit plus loin et dispose des moyens nécessaires aujourd’hui pour élargir ses horizons géographiques et de clientèle, notamment par croissance externe.

« Nous allons accélérer notre développement sur de nombreux nouveaux marchés à un moment où nous concentrons nos efforts pour poursuivre notre croissance organique et accélérer notre stratégie de croissance externe, explique ainsi Gregory Louis.

Considérée comme le segment le plus dynamique du marché des solutions électroniques de sécurité, la vidéosurveillance devrait poursuivre sa pénétration du marché du retail. La société, qui mise sur ses capacités d’innovation, table également sur ses nouvelles solutions pour entrer sur le marché adjacent et plus étendu du contrôle d’accès, qui pèse quelque 2 Md€.